Aller au contenu

5 février 2011

Jean-François Thomas : Le choix de l’indépendance en douceur

Jean-François Thomas-Kayboo

En 2004, Jean-François Thomas s’oriente vers le statut de consultant indépendant SAP, un choix qu’il ne regrette pas malgré la crise…

Titulaire d’une maîtrise AES (Administration Economique et Sociale), Jean-François Thomas débute son parcours professionnel dans les Ressources Humaines. D’abord à la Réunion où il a effectué son service militaire, puis en métropole au sein de Sofregaz. Il y assure la gestion des éléments variables de temps (RTT, arrêts de travail, etc.). En 2001, il intègre CMG, une société spécialisée dans les applications pluridisciplinaires en informatique.

Tandis que Jean-François Thomas reconnaît « avoir toujours porté un intérêt pour l’informatique et le fonctionnel », CMG lui offre l’opportunité d’être formé à l’application SAP. Une réorientation professionnelle qui lui permet de s’impliquer dans les différents projets de l’entreprise et le pousse progressivement à basculer vers le statut de consultant indépendant sur les conseils d’un collègue.

Pendant deux ans, Jean-François Thomas peaufine donc les modalités de son changement de statut et dépasse son appréhension à monter sa propre structure. Il effectue enfin le grand saut vers l’indépendance en 2004. Un choix qu’il ne regrette pas aujourd’hui : « le statut de consultant est très avantageux. J’encourage d’ailleurs tous ceux qui le désirent à le faire. L’indépendant vient étoffer une équipe déjà existante pour fournir un travail dont il est le seul responsable. Et, il n’a pas de supérieur hiérarchique ! » Une liberté professionnelle à laquelle le consultant n’est pas prêt à renoncer malgré une demande en baisse et des négociations tarifaires plus âpres en cette période crise.

Donnez votre avis, envoyez un commentaire

(requis)
(requis)

Note: : le code HTML est autorisé. Votre adresse mel ne sera jamais publiée.

S'abonner aux commentaires